Vous prévoyez de réaliser vous-même une installation électrique domestique ou dépanner une installation défectueuse ? La première chose à faire est de couper le courant, afin d’éviter une électrocution. Cette précaution est valable même si vous comptez juste remplacer une prise ou un interrupteur qui ne fonctionne plus. Pourquoi ? Parce que le courant continue de circuler. Découvrez alors comment procéder correctement !

À quel niveau intervenir ?

Pour couper le courant sans risques, vous pouvez intervenir de deux manières : au niveau du tableau électrique ou au niveau du compteur général.

Si vous ne souhaitez pas couper le courant dans certaines pièces du logement, intervenez au niveau du tableau électrique. Repérez le disjoncteur qui correspond à la pièce dans laquelle vous désirez interrompre la circulation du courant et faites basculer le bouton du boîtier sur « OFF ». Le disjoncteur peut même vous permettre de couper le courant sur un type de circuit précis (ampoules, prises, chauffage, etc.). Une fois votre intervention effectuée, il suffira de rebrancher le disjoncteur électrique en activant la touche « ON ». L’électricité se rétablira automatiquement.

En revanche, pour une coupure généralisée dans la maison, vous devez intervenir au niveau du point central d’alimentation, c’est-à-dire au niveau du compteur général EDF. Étant donné qu’il s’agit de la source d’alimentation de votre logement, une interruption à ce niveau vous permettra d’éviter tous risques d’accidents ou d’électrocution.

Faites appel à un électricien pour un test de courant

Quels que soient les travaux d’électricité que vous devez réaliser, le mieux est de recourir aux services d’un électricien. Un tel artisan interviendra sans risque sur votre système électrique et assurera l’installation ou le dépannage dans les règles de l’art.

Pensez toutefois à bien sélectionner votre artisan en se renseignant sur ses compétences mais aussi sur ses tarifs.